"Lieu insolite entre tous de l'Ile-de-France, la pagode Wan Yun Lou n'est pas un lieu de culte mais un auditorium de musique chinoise ou un lieu de rencontres culturelles.
Construite dans le jardin de la maison de TCHEN Gi-Vane à Rambouillet et selon ses plans, la pagode répond scrupuleusement à la symbolique taoïste de l'espace ; à l'extérieur, elle a deux étages de forme octogonale et à l'intérieur, l'espace au sol est circulaire.

Cette construction se réfère à la symbolique des nombres - les huit trigrammes "Yi-King", d'après le livre chinois de l'ordonnance du monde. TCHEN Gi-Vane regrette certains détails : les tuiles ne sont pas vernies et les seize angles des toits ne se terminent pas par des arêtes conçues en Asie.

Quand on pénètre à l'intérieur, l'exotisme est total : le décor est essentiellement composé autour d'une très belle collection d'instruments à percussions anciens provenant de divers pays d'Asie : gongs, grelots, clochettes, tambours, cymbales, poissons de bois, etc..., qui symbolisent les huit éléments.

Après des dizaines d'années de recherche, TCHEN Gi-Vane a réussi à retrouver la musique chinoise ancienne d'après des textes et grâce aux instruments qui n'ont guère changé depuis Confucius.

Durant ses concerts, TCHEN Gi-Vane, en costume traditionnel, évolue avec une grâce mystérieuse au milieu de ses instruments. Par la magie des sons, elle invite son auditoire à un voyage sonore où elle ressuscite la musique chinoise primitive, une esthétique peu connue des Occidentaux."

.Texte : en partie extrait de Dominique Camus: "Le guide des maisons d'artistes et d'écrivains en région parisienne"

Cette Pagode WAN YUN LOU est une synthèse des canons de l'architecture  traditionnelle chinoise et japonaise depuis des millénaires avec la mise en oeuvre de matériaux modernes tels le bois lamellé collé,  les techniques d'isolation... 
TCHEN Gi-Vane pensant qu'il y a mieux à faire que de toujours construire en béton ou en fer souhaite trouver des associés pour construire d'autres Pagodes ou édifices de prestige suivant ses conceptions.

PROJET

Après la brillante réussite de la construction en 1976 de la Pagode-Auditorium de Musique WAN YUN LOU, que des milliers de personnes des quatre coins du monde sont venues visiter et écouter la musique, TCHEN Gi-Vane a été encouragée de développer un ensemble plus grand, permettant à de nombreuses personnes de se rencontrer dans un cadre agréable en s'inspirant des canons de l'architecture ancienne comme en Chine, au Japon, en Corée, au Vietnam ... et une utilisation intelligente du nouveau matériau, appelé bois lamellé collé.

Aujourd'hui elle pense qu'il faudrait bâtir sur des sites à trouver dans le monde des grands Conservatoires Internationaux de Musique et de Création artistique. Il s'agit dans des lieux exceptionnels et si possible proches de la nature, sans être trop loin des grands centres d'activité créatrice, de construire ces Conservatoires sur le modèle de la Pagode-Auditorium de Musique WAN YUN LOU, dont l'acoustique merveilleux convient aux musiques les plus diverses et aux instruments peu connus et non accordés. Chaque Conservatoire serait entouré d'un parc avec les villas des artistes, créateurs, collectionneurs d'art ...

Comme il est décrit dans "Le guide des maisons d'artistes, écrivains et compositeurs en région parisienne", depuis l'intérieur de la Pagode-Auditorium WAN YUN LOU on peut voir le jardin l'entourant. Quelle différence avec les auditoriums habituels !

TCHEN Gi-Vane a déjà conçu un plan qui ne demande qu'à voir le jour.

Les propositions sont les bienvenues.

Pagode-Auditorium Wan Yun Lou
3, rue Pasteur
78120 Rambouillet - France

Courriel : tao@tchen-gi-vane.com

Accueil / Sommaire / Portrait / Origines / Tao / Musique / Peinture / Poésie / Pagode / Contact